7) Le 3eme OEIL

7) The 3rd Eye

.

Dernière rédaction faite le 15 mars 2019

La glande pinéale

Dessin de Descartes expliquant la fonction de la glande pinéale

Certains auteurs ont donc suggéré que ce troisième œil désignerait en fait la glande pinéale, qui se trouve entre les deux hémisphères du cerveau. Les pinéalocytes, cellules que l’on trouve dans la glande pinéale, ont en effet une ressemblance avec les photorécepteursde l’œil et cette glande sécrète du dimethyltryptamine réputé pour avoir produit des expériences de mort imminente.

Quelques espèces d’animaux, dont certains reptiles, peuvent percevoir la lumière par un troisième œil pariétal, une structure associée à la glande pinéale, et servant à réguler les rythmes circadiens. La glande pinéale produit la mélatonine qui régule les rythmes circadiens et joue également un rôle dans le système immunitaire. Pour toutes ces raisons, cette glande est l'objet de spéculations diverses en rapport avec le troisième œil de l’ésotérisme.

Le philosophe français René Descartes parlait de la glande pinéale comme du « siège de l’âme »7.

anglais

Descartes_mind_and_body

Dessin de Descartes expliquant la fonction de la glande pinéale

Définition des rythmes circadiens


Définition générale

Un rythme circadien est un rythme biologique d’une durée de 24 heures environ, qui possède au moins un cycle par période de 24 heures. Le terme « circadien », inventé par Franz Halberg, vient du latin circa, « autour», et dies, « jour », et signifie littéralement cycle qui dure « environ un jour »2.

Le rythme veille-sommeil est celui qui marque le plus nos vies quotidiennes. Il est présent chez la plupart voire la totalité des animaux, incluant les invertébrés. Le rythme circadien le plus visible chez les plantes concerne la position des feuilles et des pétales, qui se redressent ou s’ouvrent plus ou moins selon l’heure de la journée. Des rythmes circadiens peuvent aussi s’observer chez des organismes unicellulaires, comme des moisissures3 et des cyanobactéries.

Au sens strict, les rythmes circadiens sont endogènes. Ils sont produits par des horloges biologiques, qualifiées elles aussi de circadiennes. Celles-ci « tournent » même en absence de tout stimulus extérieur, dans des conditions parfaitement constantes de lumière et de température, pendant des semaines voire des mois. Ce tournage continuel s’appelle « free-running ». Dans des conditions constantes, les rythmes endogènes « free-run » pour maintenir la périodicité de 24 heures, mais les rythmes exogènes, sans stimulus, « tournent » indépendamment et ne se conforment pas à la période de 24 heures4.

Pour décrire un rythme biologique qui se manifeste uniquement quand l’organisme est exposé à l’alternance jour-nuit, on parle plutôt de rythme nycthéméral.

L’étude formelle des rythmes biologiques est appelée chronobiologie.

Période d'un cycle circadien

La période d'un cycle circadien se décompose en 3 parties :

  1. Un pic = acrophase ;
  2. Un creux = nadir ;
  3. Un niveau moyen = mesor.


anglais

oeilra

Horus-Phi

oeil_h10

IMG_1980

ca487cfed099332050ec6a72214a6d99

compteur.js.php?url=bwiihWQpYq4%3D&df=h7